facilecécile

patchwork pochettes sacs broderie quilts créations de Cécile franconie scrap et patch fleurs embellissement

06 septembre 2007

Devinette No 2

La première Devinette...celle du Potiron  LA
était un peu Facile....mais mon blog les veut ainsi!!!

Alors que vais-je créer avec tout cela????

Aussi La Numero 2 est arrivée!!!

La REPONSE SERA DONNEE bien plus tard...

Alors prenez votre temps ...

collage14

Les premières gagnantes seront Récompensées!!!

Restez précises dans vos propositions...et créatives comme toujours!!

Posté par facilececile à 11:49 - devinettes - Je vous écoute...! [57] - Permalien [#]

Commentaires sur Devinette No 2

  • pi être

    Ne serait ce pas pour faire la chaussure de verre de Cendrillon,en pochon?

    Posté par kokeliko, 02 novembre 2007 à 14:38 | | Répondre
  • ok!!!

    Bon alors vraiment je trouve que ça ferai une tres jolie pochette ceinture ou une ceinture obi articho ou chou ?
    mais vraiment c'est pas facile facile!....

    Posté par carole CR, 13 septembre 2007 à 13:43 | | Répondre
  • une ceinture japonaise pour ta participation au Japan Swap ................?

    Posté par melilotus, 13 septembre 2007 à 17:17 | | Répondre
  • alors .. soyons folles ... un joli petit artichaut violet .. et dans chacune de ses feuilles se cacherais une jolie bobine de fil de lin ....

    Posté par kerka, 13 septembre 2007 à 18:06 | | Répondre
  • C'est chaud archi-chaud ?

    Hum, hum ma piste semble faire des adeptes !
    Je suis impatiente maintenant...
    Déjà rentrée de l'est, Cécile ???

    Posté par jo-elle, 13 septembre 2007 à 19:35 | | Répondre
  • Je crois que la réponse donnée par plusieurs pourrai être l'artichaut, mais maintenant, c'est trop tard, j'ai perdu ...quoique...faut attendre la solution par Cécile...mais c'est pas bien grave, on s'est amusé et c'est bien!Pourvu qu'ça dure!

    Posté par Cavatine, 13 septembre 2007 à 20:16 | | Répondre
  • Cécile c'est trop chaud...
    Signé "Cho-elle"
    NB je déteste les artichauts

    Minuit. Voici l’heure du crime.
    Sortant d’une chambre voisine,
    Un homme surgit dans le noir.
    Il ôte ses souliers,
    S’approche de l’armoire
    Sur la pointe des pieds
    Et saisit un couteau
    Dont l’acier luit, bien aiguisé.
    Puis, masquant ses yeux de fouine
    Avec un pan de son manteau,
    Il pénètre dans la cuisine
    Et, d’un seul coup, comme un bourreau
    Avant que ne crie la victime,
    Ouvre le cœur d’un ARTICHAUT.

    Maurice CAREME

    Posté par jo-elle, 13 septembre 2007 à 22:45 | | Répondre
« Premier   1  2 
Nouveau commentaire
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...